Vous êtes ici

Accueil » Bruxisme

Les Traitements

Les Traitements du bruxisme

Les traitements ne sont pas invasifs. On parle plutôt de gestion du bruxisme. En effet le bruxisme d’éveil peut se « traiter » avec la collaboration du patient, mais il n’y a pas actuellement de prise en charge qui guérit le bruxisme de sommeil. Des pistes sont prometteuses, mais elles demandent à être encore étudiées scientifiquement avant d’être adoptées de façon généralisée. Ajoutons que rien ne permet de dire actuellement que le bruxisme nocturne (de sommeil) n’a pas d’utilité physiologique.

Méthodes de traitement

Après avoir « catégorisé » le ou les bruxismes du patient, une prise en charge est proposée en fonction des attentes et des nécessités du patient. Les programmes de prise en charge sont adaptés (« sur mesure ») au cas du patient. Outre l’entretien, ils incluent pour l’essentiel :

- des médicaments parfois, sur des périodes limitées (antalgique par exemple)

- des suivis pour modifier les comportements de serrements de mâchoires

- des exercices

- des gouttières (orthèses endo-buccales). Elles sont encore essentiellement limitées à une seule mâchoire supérieure ou inférieure (hors présence d’un syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil associé) et les contacts des dents antagonistes sont aménagés de façon spécifique. Les gouttières diminuent les contraintes transmises aux articulations des mâchoires (articulations temporo-mandibulaires) et ciblent les conséquences du bruxisme tels que les bruits de grincements dentaires. Le cas échéant, elles contribuent à lever les douleurs dans les muscles masticateurs et préviennent l’usure des dents provenant du frottement engendré par le bruxisme.

Dans certains cas de bruxisme secondaire et/ou sévères, une prise en charge par injections de toxine botulique peut être discutée avec le neurologue.

Durée de prise en charge

La durée moyenne est de 3 à 6 mois en fonction du type de bruxisme, des symptômes, de leur ancienneté ainsi que des facteurs associés. Les progrès s’évaluent « pas à pas ».Les rendez-vous sont généralement espacés de 15 jours à un mois ou plus.

Pour un bruxisme d’éveil, deux à trois séances peuvent suffire.

Pour un bruxisme de sommeil pour lequel est décidée une prise en charge par gouttière (orthèse endobuccale), plusieurs séances sont à prévoir, du fait de la technique de réalisation de l’orthèse et des ajustements (équilibrations) nécessaires après la pose du dispositif. Par la suite un contrôle tous les 6 mois est conseillé pour ceux qui utilisent une orthèse.

Plus les symptômes sont anciens plus la prise en charge demande du temps.

Parfois, il est proposé au patient des prises en charge complémentaires. En fonction des nécessités thérapeutiques, des praticiens d’autres disciplines que le chirurgien dentiste peuvent intervenir. Par exemple, la gestion d’un excès de stress vécu et contribuant à la perpétuation d’un bruxisme d’éveil et/ou de douleurs peut rendre souhaitable, outre des conseils d’hygiène de vie, l’apprentissage de la relaxation générale (sophrologie). La prise en charge d’une insomnie peut aider à rompre les cercles vicieux douleur stress trouble du sommeil.

Prendre rendez-vous

L'équipe du bruxisme