Vous êtes ici

Accueil » Lexique

Lexique commençant par T

Lexique des pathologies du sommeil
Cliquez sur une des lettres ci-dessus pour aller à la page des termes commençant par cette lettre.

T

Tests de Maintien d’Eveil rechercher ce terme

En abrégé : TME
Terminologie anglo-saxonne : MWT

Ces tests prennent une nouvelle importance depuis Décembre 2005, puisqu’un nouveau décret au Journal Officiel les rend obligatoires dans tous les troubles de la vigilance pour les conducteurs.

Ils consistent à évaluer votre capacité à résister au sommeil lors de 4 à 5 tests successifs de 20 ou 40 minutes.

Votre électroencéphalogramme, le tonus musculaire et les mouvements des yeux sont enregistrés à l’aide de capteurs collés sur votre crâne, au coin des yeux, et sur votre menton, vous restez assis pendant les tests, le but étant de savoir si vous vous endormez ou pas.

Marc DERRI

Tests Iteratifs de Latence d’Endormissement rechercher ce terme

En abrégé TILE
Dénomination anglo-saxonne : MSLT Multiple Sleep Latency Tests

Cet examen suit obligatoirement une polysomnographie, et permet de déterminer votre propension au sommeil lors de tests d’endormissement effectués toutes les deux heures après votre heure naturelle de réveil.

Vous portez les capteurs de polysomnographie, allégés de tous les capteurs de ventilation, et vous devez vous laisser aller au sommeil à chaque test.

La lecture de ces enregistrements permettra de déterminer si vous souffrez d’une hypersomnolence diurne, d'une narcolepsie ou d’une hypersomnie idiopathique.

Marc DERRI

Traitement du ronflement rechercher ce terme

Le ronflement est lié le plus souvent à la vibration de tissus en particulier le voile du palais. Celui-ci vibre car il est trop « mou » ou trop « volumineux » ou situé dans une gorge trop étroite.
Plusieurs méthodes sont employées pour empêcher le voile du palais de vibrer.
1/ Eliminer les facteurs favorisants la vibration :
- Diminuer/Supprimer les substances « ramollissant » le voile du palais : l’alcool, les myorelaxants, certains somnifères, certains anxiolytiques.
- Diminuer/Supprimer les facteurs ayant tendance à rétrécir la gorge : l’inflammation (liée au tabac ou au reflux gastrooesophagien), le surpoids.
-Diminuer/Supprimer ayant tendance à faire rentrer l’air inspiré plus rapidement : l’obstruction nasale.
2/ Méthode de traction du voile du palais :
Certains dispositifs que l’on place sur les dents et que l’on appelle orthèse dentaire permettent de tracter vers l’avant la langue et le voile du palais.
3/ Méthodes de rigidification du voile du palais:
- la radiofréquence permet de créer plusieurs « lésions » dans l’épaisseur du voile du palais qui vont cicatriser et rigidifier le voile du palais. Ce geste est réalisé sous anesthésie locale.
- les implants vélaires sont des brins de polyéthylène que l’on insère définitivement dans l’épaisseur du voile palais. Ils vont entraîner une réaction de fibrose qui va rigidifier le voile du palais. Le geste est réalisé sous anesthésie locale.
4/ Méthodes de réduction de volume du voile du palais :
- le laser permet de sectionner la partie inférieure du voile du palais et réduit sa longueur ; seule la limite de section sera rendue rigide par le processus de cicatrisation. Le geste est réalisé sous anesthésie locale.
- le bistouri électrique permet de sectionner la partie inférieure du voile du palais et réduit sa longueur ; seule la limite de section sera rendue rigide par le processus de cicatrisation. Ce geste est appelé UPPP (uvulopalatopharyngoplastie) ; il est réalisé sous anesthésie générale.

Dr Marc Blumen

Traitement du Syndrôme d'Apnée du Sommeil rechercher ce terme

Un nouveau traitement du syndrome d’apnée du sommeil : la stimulation électrique

Le syndrome d’apnée du sommeil est lié à une obstruction au fond de la gorge. Cette obstruction peut être liée à la présence de tissus trop volumineux (grosses amygdales), de tissus trop mous (voile du palais) ou d’une mâchoire trop petite. Il s’agit alors d’obstacles purement mécaniques. Parfois, certains muscles qui élargissent le fond de la gorge ne se contractent pas au bon moment, ont un tonus diminué ou peuvent se fatiguer. Jusqu’à maintenant, aucun traitement ne permettait de stimuler ces muscles.
La société Inspire développe depuis plus de 2 ans, un stimulateur électrique, semblable à un pace maker cardiaque qui stimule le nerf de la langue pendant la nuit à chaque inspiration. Le système est complètement implanté sous la peau. Il comporte un détecteur de respiration placé au contact des cotes, un stimulateur placé à la partie haute du thorax et une électrode de stimulation placée sur un des 2 nerfs moteurs de la langue.

Des patients ont déjà bénéficié de ce traitement en Europe ou aux Etats-Unis avec pour certains de bons résultats et pour la plupart une bonne tolérance. Une étude multicentrique à l’échelle mondiale a débuté. Le premier centre choisi pour implanter les patients en France est le service ORL de l’Hôpital Foch. Seuls certains patients sont éligibles basés sur le degré de sévérité du syndrome d’apnée du sommeil, leur examen clinique et leur passé médical.
Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez cliquer sur le lien suivant (version anglaise, bientôt traduite en français): www.inspiresleep.com (homepage avec vidéos)
pour voir la vidéo de l'intervention http://www.france5.fr/sante/le-magazine-de-la-sante/emission/2011-12-06

Docteur Marc Blumen (29 Avril 2011)

Prendre rendez-vous