Vous êtes ici

Accueil » Lexique

Lexique commençant par S

Lexique des pathologies du sommeil
Cliquez sur une des lettres ci-dessus pour aller à la page des termes commençant par cette lettre.

S

Sophrologie rechercher ce terme

La sophrologie est une discipline fondée en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, médecin neuro-psychiatre.
Elle est née de la rencontre entre les méthodes de relaxation occidentales (Shultz, Jacobson) et les approches orientales (yoga, zen).
La sophrologie consiste à mobiliser de façon positive nos capacités et nos ressources (relâchement des tensions, récupération, concentration, …) pour en retirer les effets bénéfiques sur notre santé et notre bien-être.
Elle repose sur l’apprentissage de techniques spécifiques avec le sophrologue : relaxation, respiration, concentration sur les sensations, visualisations, et sur leur mise en application au quotidien pour devenir progressivement autonome.
Les séances se déroulent en individuel ou en groupe. Pour un travail de qualité, il faut compter un minimum de 5 à 10 séances, avec une pratique personnelle régulière.

Un des principes fondateur de la sophrologie :
L’action positive = Toute action positive dirigée sur notre corps ou notre mental a un effet bénéfique sur notre être tout entier. Par exemple, penser à quelque chose d’agréable va provoquer une détente physique, et le relâchement des tensions va favoriser une sensation de bien-être, l’apaisement du mental (comme après un effort physique important).
Il n’est donc pas question d’analyser les problématiques, les expériences négatives, mais de s’appuyer sur ce qui est positif pour mieux les dépasser.

Les principales indications : les troubles du sommeil, le stress, l’anxiété, la spasmophilie, les acouphènes, les douleurs chroniques, les troubles du comportement alimentaire, les addictions, la préparation à la maternité, aux opérations, aux examens, la préparation des sportifs, …

Stéphane GIRAUDEAU

Sophrologie et troubles du sommeil rechercher ce terme

La sophrologie s’avère particulièrement efficace pour les insomnies liées, au stress, à l’anxiété, à l’excès de tensions physiques et aux pensées incessantes.

La préparation au sommeil repose sur l’acquisition de plusieurs capacités :
- Savoir mieux relâcher les tensions, se relaxer : les tensions physiques ont impact important sur le niveau d’éveil, elles consomment de l’énergie, et sont la source de nombreuses douleurs.
- Pouvoir apaiser le flux des pensées
- Mieux gérer le niveau de stress au quotidien : la nuit se prépare d’abord dans la journée !
- Pouvoir récupérer : les techniques de sophrologie sont efficaces pour « recharger les batteries », se sentir plus en forme, et apaiser ainsi l’angoisse ne pas dormir.
- Améliorer la qualité du sommeil grâce aux techniques de « protection du sommeil ».

Au moins 5 séances individuelles ou en groupe sont nécessaires pour intégrer les techniques et obtenir de bons résultats.


Pour le syndrome des jambes sans repos et le bruxisme, le stress joue un rôle important. La relaxation va permettre de modérer leur apparition.
.

La sophrologie a donc un rôle de traitement, de prévention et de modération des pathologies du sommeil.

Stéphane GIRAUDEAU

Stimulation électrique rechercher ce terme

Un nouveau traitement du syndrome d’apnée du sommeil : la stimulation électrique

Le syndrome d’apnée du sommeil est lié à une obstruction au fond de la gorge. Cette obstruction peut être liée à la présence de tissus trop volumineux (grosses amygdales), de tissus trop mous (voile du palais) ou d’une mâchoire trop petite. Il s’agit alors d’obstacles purement mécaniques. Parfois, certains muscles qui élargissent le fond de la gorge ne se contractent pas au bon moment, ont un tonus diminué ou peuvent se fatiguer. Jusqu’à maintenant, aucun traitement ne permettait de stimuler ces muscles.
La société Inspire développe depuis plus de 2 ans, un stimulateur électrique, semblable à un pace maker cardiaque qui stimule le nerf de la langue pendant la nuit à chaque inspiration. Le système est complètement implanté sous la peau. Il comporte un détecteur de respiration placé au contact des cotes, un stimulateur placé à la partie haute du thorax et une électrode de stimulation placée sur un des 2 nerfs moteurs de la langue.

Des patients ont déjà bénéficié de ce traitement en Europe ou aux Etats-Unis avec pour certains de bons résultats et pour la plupart une bonne tolérance. Une étude multicentrique à l’échelle mondiale a débuté. Le premier centre choisi pour implanter les patients en France est le service ORL de l’Hôpital Foch. Seuls certains patients sont éligibles basés sur le degré de sévérité du syndrome d’apnée du sommeil, leur examen clinique et leur passé médical.

Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez cliquer sur le lien suivant http://www.inspiresleep.com/fr/index.php
pour voir la vidéo de l'intervention http://www.france5.fr/sante/le-magazine-de-la-sante/emission/2011-12-06
Docteur Marc Blumen (29 Avril 2011)

Syndrome d'apnée du sommeil rechercher ce terme

Les définitions varient.
L’une d’elle : Plus de 10 apnées + hypopnées par heure de sommeil.
Une autre : Plus de 5 apnées + hypopnées + limitations de débit par heure de sommeil.
Association d’une somnolence et de plus de 5 apnées et hypopnées par heure de sommeil.

Syndrome des jambes sans repos rechercher ce terme

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) est caractérisé par un besoin impérieux de bouger les jambes provoqué par une gêne difficile à décrire pouvant évoluer progressivement vers une douleur. Cette gêne, favorisée par le repos, est à son maximum en soirée ou au moment du coucher. Elle est soulagée, au moins partiellement, par une activité motrice. Elle s’accompagne de difficultés d’endormissement, de réveils précoces et répétés.
La mauvaise qualité du sommeil, souvent la plainte prédominante, retentit sur la journée.
Dans un cas sur 2 on retrouve des antécédents familiaux.

Le SJSR est le plus souvent accompagné la nuit de mouvements périodiques des jambes involontaires, voire inconscients. Ces mouvements périodiques gênent aussi le sommeil du partenaire de lit.
Le diagnostic est fait lors des consultations. On fera, si besoin, un electromyogramme pour éliminer une neuropathie.

Le syndrome des jambes sans repos est dû à une anomalie de l’utilisation du fer dans le métabolisme de la dopamine.

Un enregistrement de sommeil est nécessaire dans les formes douteuses, modérées et chez l’enfant et permettent d’éliminer d’autres pathologies, notamment les apnées du sommeil.
Le traitement est, en cas de déficit, une supplémentation en fer ; sinon un traitement symptomatique.

Dr FRENKEL

Prendre rendez-vous