Vous êtes ici

Accueil » Publications et médias

Publications et médias

Publications 

1/ Etudes portant sur la physiologie et la physiopathologie

Dilator muscles of the pharynx and their implication in the sleep apnea syndrome of obstructive type. Review of the literature

Ann Otolaryngol Chir Cervicofac.1998 May;115(2):73-84.

Blumen M, Chabolle F, Rabischong E, Rabischong P, Frachet B.

Résumé : Revue de la literature portant sur l’anatomie, la physiologie, la physiopathologie des muscles dilatatuer du plharynx en aprticulier le muscle génioglosse (muscle de la langue) qui élargit le pharynx.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9765701

 

Genioglossal electromyogram during maintained contraction in normal

humans                                                              

Eur J Appl Physiol. 2002 Nov;88(1-2):170-7. Epub 2002 Sep 17.

Blumen M, Perez de La Sota A, Quera-Salva MA, Frachet B, Chabolle F, Lofaso F.

Résumé : Mise au point d’une technique non invasive pour étudier la fatigabilité du muscle dilatateur principal, le muscle génioglosse (muscle de la langue)

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12436287

 

Tongue mechanical characteristics and genioglossus muscle EMG in
obstructive sleep apnoea patients.

Respir Physiol Neurobiol. 2004 May 20;140(2):155-64.

Blumen M, de La Sota AP, Quera-Salva MA, Frachet B, Chabolle F, Lofaso F.

Résumé : Les patients avec un syndrome d’apnée du sommeil n’avaient pas par rapport à des sujets normaux un muscle génioglosse (muscle de la langue) avec une fatigabilité ou une endurance plus faible mais avaient par contre un temps de récupération après un effort important plus long. 

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15134663

 

2/ Etude portant sur le retentissement du ronflement et des apnées

A comparative model: reaction time performance in sleep-disordered breathing versus alcohol-impaired controls.

Laryngoscope. 1999 Oct;109(10):1648-54.

Powell NB, Riley RW, Schechtman KB, Blumen M, Dinges DF, Guilleminault C.

Résumé : Un test de réaction a été donné à 80 volontaires sans trouble du sommeil et ayant absorbé de l’alcool (Alcoolémie 0,057g/dL) et à 113 patients avec un syndrome d’apnée du sommeil minime à modéré. Le temps de réaction était plus long chez les patients avec un syndrome d’apnée du sommeil.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10522937

 

Effect of sleeping alone on sleep quality in female bed partners of snorers.

Eur Respir J. 2009 Nov;34(5):1127-31. Epub 2009 Jul 2.

Blumen M, Quera Salva MA, d'Ortho MP, Leroux K, Audibert P, Fermanian C, Chabolle F, Lofaso F.

Résumé : Cette étude a montré que la partenaire de chambre d’un ronfleur a le sommeil perturbé. Lorsqu’elle fait chambre à part une nuit, sa qualité de sommeil ne change pas de façon significative. Lors de cette étude, 25% des femmes qui n’étaient pas sensées ronfler avaient un ronflement objectivé par l’enregistrement.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19574335

 

Is snoring intensity responsible for the sleep partner's poor quality of sleep?

Sleep Breath. 2012 Sep;16(3):903-7. doi: 10.1007/s11325-011-0554-5. Epub 2011 Jul 10.

Blumen M  , Quera Salva MA, Vaugier I, Leroux K, d'Ortho MP, Barbot F, Chabolle F, Lofaso F.

Résumé : Cette étude montre que l’intensité sonore du ronflement ne semble pas déterminante dans la survenue d’un éveil chez le conjoint. Par contre, la présence du ronflement allongerait chez le partenaire de chambre  la période éveillée avant de se rendormir.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21744233

 

Glaucoma and sleep apnea syndrome

J Fr Ophtalmol. 2011 Jun;34(6):396-9. Epub 2011 Apr 19.

Blumen-Ohana E, Blumen M, Aptel F, Nordmann JP.

Résumé : Le syndrome d’apnée du sommeil est associé à de nombreuses pathologies ophtalmologique particulièrement la névrite optique ischémique aigue (NOIA), le glaucome primitif à angle ouvert. Il devrait sans doute dans ce cadre être recherché lorsque les causes habituelles ont été éliminées.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21507510

 

Primary open angle glaucoma and snoring: prevalence of OSAS.

Eur Ann Otorhinolaryngol Head Neck Dis. 2010 Nov;127(5):159-64.

Blumen Ohana E, Blumen MB, Bluwol E, Derri M, Chabolle F, Nordmann JP.

Résumé : Cette étude montre que chez des patients présentant un glaucome primitif à angle ouvert et un ronflement, on retrouvait dans 49% des cas un syndrome d’apnée du sommeil.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21106462

 

3/ Etudes portant sur le traitement du ronflement et des apnées du sommeil

Etudes portant sur la chirurgie

 

Chirurgie en général

[Surgical treatment of obstructive sleep apnea syndrome].        

Rev Mal Respir. 2010 Oct;27 Suppl 3:S157-65.

Blumen M, Crampette L, Fischler M, Galet de Santerre O, Jaber S, Larzul JJ, Meyer B, Monteyrol PJ, Payen JF, Pételle B, Rugina M, Chabolle F.

Résumé : Description des différentes techniques chirurgicales sur le voile palais, la langue et le squelette maxillofacial pour le traitement du syndrome d’apnée du sommeil.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21129624

 

Etudes sur la radiofréquence / le Laser

Radiofrequency volumetric reduction of the tongue. A porcine pilot

study for the treatment of obstructive sleep apnea syndrome.

Chest. 1997 May;111(5):1348-55

Powell NB, Riley RW, Troell RJ, Blumen MB, Guilleminault C.

Résumé : L’application de radiofréquence sur la langue du porc permet une réduction de volume des tissus traités  avec précision et sécurité.

Lien http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9149593

 

Sur le voile du  palais

Radiofrequency volumetric tissue reduction of the palate in subjects with sleep-disordered breathing.

Chest. 1998 May;113(5):1163-74.

Powell NB, Riley RW, Troell RJ, Li K, Blumen M, Guilleminault C.

Résumé : La radiofréquence appliquée en plusieurs séances permet de diminuer le volume sonore du ronflement de 77% en moyenne sans complications en particulier respiratoires ni effets secondaires notables.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9596289

 

Treatment of snoring with controlled temperature radiofrequency: short- and mid-term tolerance and efficacy

Ann Otolaryngol Chir Cervicofac. 2000 Dec;117(6):349-358.

Blumen M, Dahan S, de Dieuleveult T, Wagner I, Chabolle F

Résumé : La radiofréquence appliquée en plusieurs séances permet de diminuer le volume sonore du ronflement avec un taux de succès de 80% 3 mois après la dernière séance sans effets secondaires notables. Le taux de satisfaction est de 69% à 6 mois.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11148339

 

Radiofrequency ablation for the treatment of mild to moderate obstructive sleep apnea.

Laryngoscope. 2002 Nov;112(11):2086-92.

Blumen M, Dahan S, Fleury B, Hausser-Hauw C, Chabolle F.

Résumé : La radiofréquence appliquée sur le voile du palais chez des patients présentant un syndrome d’apnée du sommeil minime à modéré sélectionné permet de baisser le volume sonore de ronflement, la somnolence diurne et l’index d’apnée hypopnée (qui est passé de 19,6/h à 9,8/h). 65% des patients étaient considérés comme ne présentant plus de syndrome d’apnée du sommeil lors de l’enregistrement effectué en postopératoire.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12439186

 

Radiofrequency versus LAUP for the treatment of snoring.

Otolaryngol Head Neck Surg. 2002 Jan;126(1):67-73.

Blumen M, Dahan S, Wagner I, De Dieuleveult T, Chabolle F

Résumé : La radiofréquence appliquée sur le voile du palais chez des patients ronfleurs a une efficacité équivalente à celle du laser mais donne des douleurs moindres. Elle implique également une consommation d’antalgique inférieure.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11821769

 

Comparative study of four radiofrequency generators for the treatment of snoring.

Otolaryngol Head Neck Surg. 2008 Mar;138(3):294-9.

Blumen M, Chalumeau F, Gauthier A, Bobin S, Coste A, Chabolle F

Résumé : Quatre différents générateurs de radiofréquence ont été comparés pour le traitement du ronflement chez 120 patients. Les générateurs avaient la même efficacité mais certains provoquaient des douleurs plus importantes que d’autres.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18312874

 

Sur les cornets inférieurs

Radiofrequency is a safe and effective treatment of turbinate hypertrophy.

Laryngoscope. 2001 May;111(5):894-9.

Coste A, Yona L, Blumen M, Louis B, Zerah F, Rugina M, Peynegre R, Harf A,

Escudier E.

Résumé : La radiofréquence appliquée aux cornets inférieurs permet de diminuer leur volume et réduire significativement l’obstruction nasale sans entrainer de complications notables et permet de conserver la physiologie muqueuse 

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11359172

 

Sur la langue

Radiofrequency tongue reduction through a cervical approach: a pilot study.

Laryngoscope. 2006 Oct;116(10):1887-93.

Blumen M, Coquille F, Rocchicioli C, Mellot F, Chabolle F.

Résumé : La radiofréquence appliquée à la base de la langue avec un accès trans cervical a permis de diminuer à court terme la sévérité du syndrome d’apnée du sommeil sans complications respiratoire ou nerveuse.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17003707

 

Sur les amygdales linguales

Lingual tonsil reduction in OSA: Transcervical radiofrequency ablation.

Eur Ann Otorhinolaryngol Head Neck Dis. 2012 Dec;129(6):339-42. doi: 10.1016/j.anorl.2012.03.001. Epub 2012 Oct 13.

Blumen M, Coquille F, Chabolle F.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23073498

 

Chirurgie sur la base de la langue

Tongue base reduction with hyoepiglottoplasty: a treatment for severe obstructive sleep apnea.

Laryngoscope. 1999 Aug;109(8):1273-80.

Chabolle F, Wagner I, Blumen M, Sequert C, Fleury B, De Dieuleveult T.

Résumé : La réduction chirurgicale de la base de langue associé à une uvulo palato plastie a permis de diminuer significativement à court terme la sévérité du syndrome d’apnée du sommeil de patients. Ce geste nécessité une trachéotomie et une alimentation par sonde pendant quelques jours. Aucune complication nerveuse n’a été observée.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10443833

 

Chirurgie d’avancée bimaxillaire

Complications/adverse effects of maxillomandibular advancement for the treatment of OSA in regard to outcome.

Otolaryngol Head Neck Surg. 2009 Nov;141(5):591-7.

Blumen MB, Buchet I, Meulien P, Hausser Hauw C, Neveu H, Chabolle F

Résumé : La chirurgie d’avancée mandibulaire a permis de diminuer significativement la sévérité du syndrome d’apnée du sommeil de 50 patients de 65,5/h à 14,4/h. Cette chirurgie est associée à une modification du profil esthétique, de troubles de l’articulé dentaire dans certains cas et d’une diminution parfois de la sensibilité de la lèvre inférieure ; cependant, ces effets secondaires apparaissent comme mineurs par les patients en regard de l’efficacité du geste chirurgical.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19861196

 

Etudes sur l’orthèse dentaire

The tongue-retaining device: efficacy and side effects in obstructive sleep apnea syndrome.

J Clin Sleep Med. 2009 Oct 15;5(5):431-8.

Lazard DS, Blumen M, Lévy P, Chauvin P, Fragny D, Buchet I, Chabolle F.

Résumé : L’orthèse dentaire de propulsion mandibulaire avec piégeur de la langue a permis d’améliorer dans 71% des cas le ronflement et le syndrome d’apnée du sommeil des patients. Des critères d’efficacité et de tolérance ont été déterminés.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19961027

 

Does propulsion mechanism influence the long-term side effects of oral appliances in the treatment of sleep-disordered breathing?

Chest. 2011 Nov;140(5):1184-91. Epub 2011 May 26.

Vezina JP, Blumen MB, Buchet I, Hausser-Hauw C, Chabolle F.

Résumé : Deux types d’orthèse de propulsion mandibulaire (en compression pour l’une / en traction pour l’autre) ont été comparées. La compliance au traitement et les effets secondaires étaient comparables à long terme.

Lien : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21622552

 

 
 
Etude sur l'efficacité de la sophrologie dans le traitement de l'insomnie Chronique réalisée au Centre du sommeil Hôtel-Dieu Paris en partenariat avec des sophrologues de la région parisienne. (1999-2000)
 

Revues de presse 

Dr Annie-Laure FRENKEL et Aurélie MEYER-MAZEL interviewées au sujet du sommeil des adolescents. 
 
Le Dr Annie-Laure FRENKEL vous donne quelques conseils quand un enfant ne veut pas dormir seul. 
 
Trouble de la mémoire, échec scolaire, incontinence nocturne, baisse de l'audition...le Dr Blumen explique en quoi ses différents symptômes peuvent cacher un trouble du sommeil. 
 
Aurélie MEYER-MAZEL vous donne quelques conseils pour préserver votre sommeil au quotidien. 
 
Les hommes sont-ils tous ronfleurs? Marc Blumen donne quelques conseils aux ronfleurs.
L'apnée peut être dangereuse - Mon enfant ronfle, est-ce grave ? 
 

 

Prendre rendez-vous